Bilan de l’année 2017.. en….

en deux demi-teintes.

Une première demi-teinte :

Il y en a qui braillent des ‘faille-nailleneu’ sans en comprendre ni le sens ni la prononciation, qui plus est, confondent le J et le G en contest avec des étrangers, ça ne va pas dans le bon sens pour valoriser notre passion. Mais heureusement, ces récents braillards ont réussi à tendre 2 bouts de fil entre 2 arbres pour ’causer’ dans le poste et s’imposent donc en tant que “les rois du monde”, connaissant tout sur tout, tous les tenants et tous les aboutissants et dans toutes circonstances. Les autres n’étant que de vulgaires cons.
Il est fort dommage qu’ “ils” n’aient pas été reconnus pour toutes leurs compétences. Leur immense Savoir de tout sur tout aurait du leurs apporter plusieurs “Prix Nobel” en physique, en électricité, en électronique, en propagation des ondes, en littérature, en mécanique, changement de roue de secours et j’en passe….

faille-nailleneu faille-nailleneu faille-nailleneu pliz ripite yor col eugaine eugaine eugaine pliz ripite yor col… ok ok faille-nailleneu faille-nailleneu faille-nailleneu séveunetitri séveunetitri

heureusement, certains savent rester humbles et sympas.

 

Quant à la deuxième demi-teinte…..

Le grand sage chinois dont tout le monde connait les proverbes disait :
“Quand on veut sodomiser quelqu’un, il faut s’assurer d’avoir le cul propre et il faut avoir les couilles de le faire seul et de ne pas mettre les “autres” à contribution.”

“Pour les “autres”, avant de jouer la pute, il faut aussi avoir les cuisses qui sentent bon.”

Or, tout ce petit monde (parallèle) pue. La propreté et l’intégrité ne font pas partie de leurs convictions ni de l’estime qu’il pourraient avoir d’eux-même et par conséquent, des autres. être assez burné pour regarder droit dans les yeux et ne pas écrire des bassesses en réfugiant derrière une entité impersonnelle… respecter SES écrits même si ils ont été vomis une nuit de grande céphalée à 50 degrés.
Les qualités d’un homme réfléchi et responsable…. j’arrête là, je laisse un grand blanc pour que les 4 mots importants de cette phrase aient le temps nécessaire pour être entendus, écoutés, assimilés, digérés et eussent le temps de trouver le chemin pour atteindre le cerveau qui lui aura aussi besoin de beaucoup de temps pour trouver un neurone qui veuille bien se mettre à réfléchir….. putain, c’est pas gagné !

….ho… je vous vois venir… vous allez me dire que 2 demi-teintes réunies n’en forment qu’une seule. Moi, je ne dis rien rien, je vous laisse libre de penser ce que vous voulez.
Bien sur, toute ressemblance ou similitude avec des faits ou des personnes ayant existés ne seraient que le pur produit de votre immense imagination.

La suite au prochain numéro, bientôt.